Nouvelles

Retour sur l'AGA

Le 6 juin dernier, 21 personnes dont 17 membres participaient à notre assemblée générale annuelle.


Vous pouvez lire notre rapport annuel ICI et voir qui a reçu en 2018 des Prix reconnaissance.

Par suzanne demers le 2018-06-12

Dénombrement des sans-abri le 24 avril 2018

Ce texte a été publié dans la rubrique Forum de l'édition du 12 avril dernier dans le journal Le Courrier


À titre de membres du comité organisateur de la Nuit des sans-abri de St-Hyacinthe ou de Solidarité Itinérance Maskoutaine, nous appuyons la position du Réseau de Solidarité Itinérance Québec et du Regroupement des auberges du cœur du Québec au sujet de l’exercice de dénombrement annoncé par le ministère de la Santé et des Services sociaux qui se déroulera le 24 avril prochain dans plusieurs villes du Québec dont St-Hyacinthe.

Ce dénombrement représente surtout un exercice de relations publiques du gouvernement puisqu’il ne s’agit pas d’une aide concrète visant à décrire la réalité de l’itinérance. Nous doutons à juste titre de l’utilité du chiffre qui sera obtenu à la fin du dénombrement, car il réduira le portrait d’une réalité complexe qui existe à l’année qu’à une simple photo instantanée d’une seule nuit soit celle du 24 avril prochain.

La méthodologie retenue par le gouvernement québécois ne permettra pas de joindre les personnes en situation d’itinérance cachée, situationnelle et épisodique en raison de leur « invisibilité », mais que nous côtoyons pourtant au quotidien au sein de nos organisations. Nous croyons que les résultats comporteront des risques concrets surtout s’ils servent à mesurer l’ampleur du phénomène. Les données obtenues ne manqueront pas de frapper l’imaginaire des décideurs, mais les perceptions ainsi que les actions publiques des décideurs seront mal orientées et faussées par le résultat du dénombrement. Notre milieu, qui souffre d’un manque de reconnaissance et d’un manque de financement adéquat et récurrent en terme de réduction et de prévention de l’itinérance, ne pourra obtenir le support tant attendu et les ressources d’hébergement communautaire de notre milieu continueront de refuser des personnes faute de places.

Nous craignons également que cet exercice de dénombrement n’offre pas à la population l’éclairage nécessaire à propos des facteurs de défavorisation et de désaffiliation que vivent de trop nombreuses personnes. Les problématiques structurelles liées à l’itinérance prennent principalement leur source sur le désengagement de l’État, les coupures dans les programmes sociaux, l’aggravation des conditions de vie, le manque criant de logements sociaux, la gentrification des quartiers populaires et l’accès de plus en plus restreint aux services publics.


Stéphanie Bernier, Mission Jeunesse, Diocèse de Saint-Hyacinthe
Josianne Daigle, Centre d’intervention jeunesse des Maskoutains
Alain d’Amours, Contact Richelieu-Yamaska
Suzanne Demers, Auberge du cœur Le Baluchon
Natacha Laplante, Maison alternative de développement humain

Par suzanne demers le 2018-04-18

Opération Tirelires

Le 5 avril prochain, faites de la vie des jeunes en difficulté et sans-abri des histoires d’espoir!


Les 30 Auberges du cœur réparties à travers le Québec, dont l’Auberge du cœur Le Baluchon, participeront à l’Opération Tirelires le jeudi 5 avril prochain en invitant la population à donner généreusement pour la cause des jeunes en difficulté et sans abri. Des membres du personnel, des bénévoles, des résidants et des ex-résidants de l’Auberge vous convient à relever avec nous une partie de ce défi en venant casser vos petits cochons à l’endroit suivant:


IGA Famille Jodoin de la Providence
2260, Saint-Charles de Saint-Hyacinthe


Les jeunes en difficulté ne se retrouvent pas uniquement à Montréal ou à Québec. Ils ont également besoin de soutien chez nous. L’Auberge du cœur Le Baluchon a élaboré une approche alternative, qui tient compte des particularités de chacun des jeunes qui se retrouvent à l’Auberge. Notre maison d’hébergement communautaire constitue souvent le seul endroit où les jeunes sont accueillis sans jugement et valorisés par leurs actions quotidiennes qui souvent sont des victoires sur leur détresse.


Les dons en faveur de l’Opération Tirelires sont reçus en tout temps. Il est donc possible de se présenter à l’Auberge située au 2290, rue Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. Nous serons honorés de votre passage à l’Auberge et il nous fera tant plaisir de vous accueillir et de vous informer davantage sur la mission, les objectifs et de notre engagement dans la communauté en faveur de ces jeunes qui incarnent l’espoir d’un avenir meilleur.


L’Opération Tirelires, c’est l’occasion pour tous de dire : « Moi aussi, je donne un coup de pouce pour que les jeunes qui y entrent s’en sortent ! »

Par suzanne demers le 2018-03-28

Itinérance: on oublie les jeunes et une partie du Québec


L’annonce de nouveaux fonds pour aider les personnes à sortir de la spirale de l’itinérance est toujours une bonne nouvelle. Toutefois, l’annonce faite aujourd’hui par la ministre Lucie Charlebois, ministre déléguée aux services sociaux est plus que décevante en ce qu’elle concentre les investissements dans un seul modèle, celui de la «Stabilité résidentielle avec accompagnement» (SRA) et ne couvre pas toutes les régions du Québec. Bien que cette approche puisse être utile pour certaines personnes qui se qualifient comme itinérantes chroniques, mais ne répond résolument pas aux autres réalités, comme celles des jeunes.

Bien sûr, l’itinérance est toujours une question de logement, mais ce n’est pas uniquement une question de logement. Il est important que le gouvernement respecte sa propre Politique de lutte à l’itinérance ainsi que son Plan d’action interministériel et qu’il finance une variété d’hébergement, de logements et de services d’accompagnement. Les jeunes, à titre d’exemple, qui, le plus souvent, ne se perçoivent pas comme des personnes itinérantes, ont besoin de mesures de prévention dès l’adolescence, des mesures de soutien et d’accompagnement pour les familles en crise. De plus, les jeunes adultes qui souhaitent se trouver un logement sont confrontés aux prix élevés des loyers et sont peu souvent choisis dans le cadre de programme de SRA, car ils ne sont pas des «itinérants» chroniques. Pourtant, ces jeunes ont aussi besoin d’une intervention rapide et adaptée de soutien et d’accompagnement pour ne pas qu’ils s’ancrent dans une itinérance à long terme.

« En ce qui concerne notre auberge, des solutions adaptées ont été élaborées et sont encore tenues à bout de bras tant par les membres de l’équipe que par les bénévoles. L’accompagnement que nous offrons aux jeunes après un séjour est essentiel pour leur maintien en logement, pour l’harmonie familiale, mais c’est une pratique sous-financée et peu reconnue. Les appartements supervisés que nous avons développés sont pleins, des jeunes dans le besoin sont en attente d’une place et on manque dramatiquement de soutien financier récurrent pour les préserver et les optimiser afin de répondre aux besoins des jeunes », déplore Suzanne Demers, directrice de l’Auberge du cœur Le Baluchon.

Nous exigeons que le gouvernement de répartir ses investissements à toutes les personnes à risque d’itinérance, qu’elles soient dans les grands centres ou dans les milieux ruraux, qu’elles soient jeunes ou plus âgées, hommes et femmes. Les investissements doivent être plus grands et davantage diversifiés.

Par suzanne demers le 2018-03-07

Die In de St-Hyacinthe

Bon nombre de représentants d'organismes communautaires de St-Hyacinthe ont pris possession des bureaux de la députée à l'Assemblée nationale, madame Chantal Soucy, pendant 30 minutes en appui aux groupes de notre milieu et en solidarité avec les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS) partout à travers le Québec. Ces représentants souhaitent sensibiliser les gens à la «mort annoncée» de leurs organismes et de milliers d’autres si rien n’est fait pour augmenter considérablement le financement du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). Puisqu’il manque actuellement 355 M$/an au budget du PSOC, le 10 millions de dollars annoncé par le récent budget et l’indexation 0,7% sont plus qu’insuffisants.

Par suzanne demers le 2017-05-29

Une romancière d'ici s'associe à l'Auberge

L'auteure jeunesse Élaine Barrette s'implique auprès des jeunes de notre auberge en accordant 1.00$ par livre vendu visant à soutenir notre mission et nos objectifs.
Le roman Confidences, trahisons et chocolats chauds est disponible chez Buropro Citation situé aux Galeries de St-Hyacinthe et sur internet à l'adresse suivante: http://leseditionspremierechance.com.

Par suzanne demers le 2016-07-19

23 028 fois MERCI

Madame Manon Robert remercie tous les partenaires et tous les artistes qui, par leur générosité, on permis d'amasser un montant de 23 028$ lors du 19e Encan Pour les jeunes, moi je mise qui se déroulait le 29 novembre dernier.

Par suzanne demers le 2015-12-02

Taxe compensatoire

Les organismes communautaires propriétaires d'immeubles tenaient une conférence de presse au sujet de la taxe compensatoire sur le futur site du centre des congrès.

Par suzanne demers le 2015-10-05

Collecte de fonds initiée par les intervenants

Le 22 août prochain, faites de la vie des jeunes en difficulté et sans-abri des histoires d’espoir en participant au BALUfest!

L’Auberge du cœur Le Baluchon présente le 22 août prochain au centre communautaire Aquinois situé au 5925 avenue Pinard à St-Hyacinthe (secteur St-Thomas-d’Aquin) un spectacle-bénéfice qui mettra en vedette le groupe eXterio, le groupe Ô-LIT et la nouvelle géné ainsi que plusieurs groupes de la musique émergeante et indépendante.

« Dans le contexte où notre ressource d’hébertgement collabore étroitement avec les familles des jeunes qui sont ou qui ont été hébergés, notre équipe proposera, de 13h à 16h, une variété d'activités s’adressant à tous et plus particulièrement aux familles. Par ailleurs, tout au long de notre activité de collecte de fonds, des bénévoles vendront des rafraîchissements et des aliments. Nos ressources financières sont très limitées en raison de coupures de financement, mais notre volonté de soutenir et d’accompagner les jeunes ayant de beaux projets est, elle, sans limites, et c’est dans un esprit d’entraide et de coopération que nous vous invitons nombreux à participer », a indiqué Réjean Sauvé, intervenant et co-responsable de cette collecte de fonds.

« À partir de 14h, nous proposons une programmation musicale explosive de rock alternatif, de hip hop, de jazz, de métal, de progressif et d’indie. À 19h, Ô-LIT présentera ses récents succès ainsi que des extraits de son prochain album Explicit, à 21h15 un flamboyant spectacle des cracheurs de feu de la troupe Les feux de la mascarade donnera le coup d’envoi pour l’entrée en scène du groupe eXterio. Nous sommes extrêmement honorés de la réponse des groupes et des artistes qui ont généreusement accepté d’offrir leurs nombreux talents pour soutenir la cause des jeunes de notre Auberge », a mentionné Myriam Laplante, intervenante et co-responsable.

« Je suis fière de contribuer à une autre activité initiée par l’Auberge du cœur Le Baluchon. Pour notre troupe, les intervenants de cette maison sont l’exemple même d’acteurs sociaux significatifs pour que des jeunes en difficulté et sans-abri puissent améliorer leur situation. L’implication dans la communauté de cette équipe suscite le respect et c’est toujours un plaisir renouvelé d’apporter notre soutien comme pour la Nuit des sans-abri et la grande fête de l’Halloween. » a tenu à souligner Marye Laplante, membre de la troupe Les feux de la mascarade.

« Lorsque nous avons été sollicité pour participer au BALUfest, nous avons été conquis par la mission et l’approche alternative qui tient compte des particularités de chacun des jeunes qui sont hébergés. Ayant toujours fait la promotion d’une société plus juste, c’est pourquoi nous avons voulu aussi apporter notre soutien à cette ressource qui offre un espace social d’expression réel et concret. L’événement est un levier important qui doit mettre en lumière que la situation des jeunes quelle qu'elle soit, c’est l’affaire de tous. Avoir la chance d’être accueilli sans jugement, d’être valorisé dans ses actions, d’avoir du réconfort, d’être encouragé au quotidien; voilà une série de grandes victoires qui peut changer des parcours de vie » a signalé Dan Mayrand, drummer du groupe eXterio.

Pour acheter un billet au coût de 15$ en prévente jusqu’au 21 août prochain, il suffit de se présenter à la Boutique Night Vibe située au 904, Des Cascades ou à l’Auberge du cœur Le Baluchon située au 2290, St-Joseph. Le jour du spectacle-bénéfice, les billets seront en vente à la porte au coût de 20.00$ chacun. Grâce à plusieurs partenariats, ceux et celles qui auront fait l’achat de billets auront la chance de gagner l’un des nombreux prix de présence.

Par suzanne demers le 2015-07-15

19e édition de l'Encan d'oeuvres d'art

C'est avec grande fierté que les membres du comité organisateur ont annoncé le 11 mars dernier que Madame Manon Robert a accepté d'assumer la présidence d'honneur de la levée de fonds qui se déroulera le 29 novembre 2015.

Par suzanne demers le 2015-03-31

1   2   3